UMLICHT FILMS

Réalisation argentique, postproduction numérique.

Umlicht  Films c'est prendre le risque de l'improvisation cinématographique, la volonté de rendre propices les conditions créatives pour que cette improvisation soit possible. Ceci implique  une production transversale à la réalisation même, un rassemblement efficace et joyeux d'énergie aspirant à développer et mener à terme un film. C'est pourquoi nous avons recours aux petits formats, le 16mm et le Super 8, afin de reconstituer le cadre heuristique dans lequel est né le cinéma, sans évacuer pour autant la dimension numérique qui peut donner sa juste valeur à cette technologie première.


Quel  type de cinéma peut-on prétendre construire aujourd’hui, où les flux ininterrompus d'images introduisent un temps incongru au sein des rapports humains ? De l’égoportrait à la prostitution télématique, de la loi pour une République numérique aux cyberattaques aux noms loufoques ou d’ouragan, individus et sociétés s’engagent dans une restructuration profonde du lien social et politique, là où le cinéma un jour a assuré ce lien.


Il y a deux choix : ou l’écran peut assumer pleinement le dispositif cinématographique, conscient de la transparence et de l’opacité dont il est garant par son histoire à l’intérieur de la voie spécifique qu’il ouvre comme forme, en insufflant un air frais aux nouveaux imaginaires collectifs, aidé et propulsé par la technologie à l’instar d’une matrice numérique (M.N.) ; ou bien, il sera le non-médium (N.M.) d'une boulimie flatteuse de représentations maquillée par les tendances audiovisuelles du moment à travers une forme de plus en plus superflue.


Engagés dans ce questionnement, Umlicht Films a comme mission d'accompagner des films dont l’utilisation totale ou partielle du médium argentique fait partie de cet enjeu créatif. 

Fais nous signe !

"Alors j'étais jeune et insoucient sous les branches des pommiers / Prés de la maison mélodieuse et heureux comme l’herbe était verte..."